Givin' Up

dernier clip

THIS IS SAULTS

 

Dans une interview accordée au magazine Music Week dans laquelle il évoquait les nouveaux talents musicaux qu’il déniche souvent sur les réseaux sociaux, Pete Townshend a mentionné [le nom de] Saults : « Ils jouent dans la même division qu’un groupe comme The 1975. Je les ai trouvés sur Instagram. Ils sont forts et authentiques. »

A peine âgé de 6 ans, Antoine Saults a empoigné sa première guitare. Bientôt suivi par son jeune frère Greg Saults qui lui s’est mis derrière une batterie. Leur rêve ? « Être dans un groupe, comme les Beatles ! » En 2014, le rêve devient réalité : à la fin d’un concert auquel il assiste à Bordeaux, Antoine va voir le bassiste, Axel Castets, et lui demande de rejoindre le groupe. Saults est né. L’alchimie entre les trois musiciens est évidente aux yeux de tous, d’autant plus quand Antoine a commencé à proposer ses propres compositions, révélant un remarquable cocktail unique de funk, de pop et de rock.

En 2015 et 2016, Saults n’a pas arrêté de jouer, en France et en Europe, peaufinant leur son et se constituant une base de plus en plus vaste de fans attirés par leurs shows énergiques. En 2016, la sortie de leur titre I Wanna Jam et de son clip a pris tout le monde par surprise, à commencer par les trois membres de Saults eux-mêmes : l’EP se vend par milliers et ils terminent leur tournée de festivals par un show « à la maison » devant plus de 10 000 personnes !

 

En avril 2017, marchant sur les traces de ses idoles le groupe part s’installer à Londres, convaincu que son incroyable voyage pour conquérir le monde de la musique y trouvera le tremplin idéal. Écumant les scènes locales, Saults ne tarde pas à se faire remarquer et à recueillir de plus en plus de louanges. Inspiré par sa nouvelle vie et sans perdre de temps, le groupe enregistre Kelly Ride aux mythiques studios Abbey Road. Puis part en tournée pour le Kelly Ride show qui l’emmène sur des scènes prestigieuses comme celles du Minehaed Festival ou du Love Supreme Festival.

En 2019, année particulièrement prolifique, Saults a sorti pas moins de trois titres auto-produits : On Our Way, Getting Over et Leave Me Then, ce dernier révélant une facette du groupe plus « pop ». Après un été passé à enregistrer son EP suivant, le groupe est reparti en tournée en septembre, avec un changement notable : Greg est passé au clavier et devient le co-lead singer de Saults.

Mais en mars 2020, avec la crise du Covid, tout est mis sur pause. Les deux frères décident de rentrer temporairement en France et c’est là que la magie se produit. Alors qu’ils n’avaient qu’une idée en tête – « Comment survivre en tant que groupe pendant cette crise ? » –, une de leurs vidéos sur Instagram et Tiktok explose et leurs abonnés sur les réseaux sociaux augmentent de manière significative. C’est grâce à ces réseaux et au rapprochement avec ses fans que le groupe a pu continuer à exister durant la pandémie.

« Finalement, cela nous a aidé à faire notre transition musicale. » Saults est devenu un groupe pop sans renier ses influences principales. Leur denier titre en date, Stuck in Old Fantasy, le premier après deux ans de silence, produit par Jack Wilson a été choisi par le groupe pour signifier que les deux frères venaient d’entrer dans une nouvelle ère musicale.